Histoire

Ce qui est devenu de nos jours une performance sportive était jadis un dur métier. Dans les années 1940, pendant la saison hivernale, la population de l’Isle-aux-Coudres utilisait le canot à glace, fait de bois, comme unique moyen de transport entre la Côte-Nord du fleuve et l’Isle. Les gens se regroupaient alors chaque jour en équipages de cinq afin d’acheminer le courrier et la nourriture ou encore pour traverser les bûcherons, les étudiants, de même que pour les cas d’urgence et de maladie. Il va sans dire que face aux grands froids et aux tempêtes souvent au rendez-vous, le courage et la bravoure des équipages devaient dominer la peur.
Sur cette photo prise vers 1949, on aperçoit de gauche à droite : Lucien Castonguay, Gérard Castonguay, Aurélien Harvey, Joachim Harvey et Charles-Édouard Harvey. Plusieurs fois par semaine en hiver, quatre ou cinq équipes semblables partaient « avant le franc jour » pour aller chercher le courrier à Saint-Joseph-de-la-Rive (appelé « le Nord »). Mais plusieurs traversaient pour autre chose : transporter un malade, aller chercher quelqu’un de la famille de l’autre côté, etc.

La naissance de La Grande Traversée Casino de Charlevoix
En 1990, une jeune fille (Anie Harvey) tombe amoureuse d’un canotier (Guy Lapointe), et décide de le suivre dans ses différentes compétitions de canots à glace au Québec.
Elle prend plaisir à analyser la structure de chaque organisation, à l’époque celles du Carnaval de Québec, Montréal, Gatineau, et Toronto, puis caresse le rêve d’offrir le même spectacle dans son coin de pays, à l’Isle-aux-Coudres. « Pourquoi pas! » se disait-elle… « Si nous relatons l’histoire du canot à glace, c’est d’abord de par les îles que tout a commencé! Et puis, si nos traverseux de la poste le faisaient il y a 50 ans, alors que tout était plus difficile, pourquoi ceux d’aujourd’hui ne pourraient pas traverser le fleuve si la technologie d’aujourd’hui sur les coques des canots est plus performante? » conclut-elle.

Cette même jeune fille, à l’époque faisant partie du Club Optimiste de la place et présidente du Carnaval, apporte l’idée au comité en place de présenter une course de canots à l’Isle. On la somme d’oublier cette idée farfelue…mais, tenant mordicus, elle fera des approches auprès d’une grande sommité en matière de canot à glace, Bruno Harvey, marsouin et canotier d’expérience, lequel appuiera les démarches de la jeune femme, et pour ensuite greffer Alex Harvey, marsouin et organisateur méticuleux, à ses côtés afin de s‘occuper des documents de base de sa structure, et tous les trois, présenteront la première édition de « La Grande Traversée », avec la participation de Noëlle-Ange Harvey, marsouine et politicienne dévouée au développement de son Isle.

C’est donc en 1991 que se présente la première compétition dans les eaux charlevoisiennes. À l’époque, 8 équipes prennent le fil du départ, et les conditions extrêmes sont réunies pour offrir un spectacle de haut calibre ! Vingt-cinq ans plus tard…, c’est à l’édition 2015 de donner le coup d’envoi à la 25e édition de cette compétition , ayant comme particularités d’être la seule au Québec à se dérouler en eau salée et de se dérouler sur un parcours de 8km, entre l’Isle-aux-Coudres et Saint-Joseph-de-la-Rive. Cette compétition, insérée au circuit de courses en canots du Québec, accueille maintenant plus de 40 équipes réparties dans trois classes : compétition hommes, compétition femmes et participation. Plus de 100 bénévoles entourent le comité, bénévoles qui sont l’essence même de la réalisation de cette course depuis 25 ans!